Bandeau
Recueil
Partage d’articles et d’outils personnels

Apprentissage, Education nouvelle, évaluation, école, expression, formation, réflexion sur l’éducation, l’école, la petite enfance, les indégalités, lire-écrire, outils pour l’apprentissage, gestion mentale, connaissance de soi, créativité, cartes mentales, Analyse transactionnelle, PNL, Centres PMS, intelligence, "Enfant magique", individualisation de l’apprentissage...

Carte mentale d’évaluation à la fin d’une formation
logo imprimer

(schéma heuristique)

A. 1. repérer 5 à 10 mots ou expressions qui m’ont le plus parlé pendant la formation (éventuellement reprendre ses notes) : on en place un(e) au centre d’une feuille blanche.

(schéma heuristique)

A. 1. repérer 5 à 10 mots ou expressions qui m’ont le plus parlé pendant la formation (éventuellement reprendre ses notes) : on en place un(e) au centre d’une feuille blanche.
2. on trace cinq branches autour de ce mot central auquel on associe cinq autres mots ou expressions.
3. pour chacun de ces cinq mots ou expressions, on associe trois autres mots. (en étoile)
Amplifier sur les axes matériel (couleurs, cercles, cadres, jeux de mots) et idéel (associations d’idées, synchronies, liens qui surgissent spontanément...)
B. On se met par deux, A et B (choisir de préférence quelqu’un avec qui on a travaillé, qu’on connait au moins un peu).
B souligne sur la carte de A :
- trois mots qui lui paraissent le mieux coller pour A maintenant ;
- trois mots qui lui paraissent coller le moins.
Idem de A pour B.
C. Chacun reprend sa feuille et en reprenant les trois mots qui collent le mieux, invente un titre de livre ou de film de la place de cette formation dans sa vie (éventuellement, livre ou film "pour aujourd’hui de sa vie").
Puis, il construit le résumé accrocheur (couverture du dos du livre) en utilisant les mots de la carte mentale.
Ceci débouche sur une appropriation de la formation par chacun (vérifier)
D. Avec un ou plusieurs autres : faire lire et partager : "ce que j’aime beaucoup dans ton idée, c’est..."

M. Simonis (sur une idée de Dominique Godet) - Janvier 2000


 

Commentaire :

Evaluer, c’est mettre en patrimoine (GFEN Prvovence)
"On n’évalue pas ce qu’on a appris mais l’usage qu’on a fait de soi en apprenant telle ou telle chose."
Donner à lire cet usage de soi dans une production écrite - production réflexive - qu’on "lira au positif" c’est à dire "avec le parti-pris de penser que dans toute situation - même négative à première vue - il y a des éléments qui, lus positivement, comportent le dépassement de cette situation."
L’évaluation ne sera pas une évaluation bilan, reflétant le passé. Il s’agira plutôt de solliciter le visible et l’invisible, les écarts entre le prévu et l’advenu, entre le travail prescrit et le travail réel, pour qu’ils deviennent gisement de compétences, lieux de jaillissement de vie (plutôt que pensée négative sur soi) et donc fondement du futur.

(GFEN Prvovence)

 


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2017-2018 © Recueil - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.98